Date - Septembre X784

 

 :: Royaume de Fiore :: Sud de Fiore :: Magnolia Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La dame de cœur [test:Lucy Heartfilia]


Fiche de personnage
Points d'XP:
0/0  (0/0)
Crystas: 0
Joyaux: 0
Mer 4 Avr - 21:01


LA DAME DE CŒUR


Le bon, la brute, et la bimbo




 
C’est par une belle matinée ensoleillée que la charmante cité de Magnolia accueillait notre héroïne, beauté des blés radieuse qui portait la balade insouciante et sereine à travers ces ruelles et allées grouillantes mais plaisantes. Peut-être était-ce l’envie d’enrichir sa garde-robe qui l’enlevait vers les échoppes les plus chiques du quartier marchand, ou bien n’aspirait-elle qu’à savourer la tranquillité trop fugace d’une journée sans missive ni compagnie turbulente ? Une poignée de privilégiés de professionnels de la négoce avait le plaisir de figurer parmi les illustres connaissances de l’enfant prodigue, héritière d’un empire financier colossal et estimé de par le monde, tout du moins en Ishgar. Mais ceux-là la savait adorable, plaisante et bonne cliente. Après tout, n’étaient-ce pas des contacts qu’elle visitait à loisir dès lors qu’une envie fantasque la prenait d’acquérir et imaginer une tenue nouvelle ? Là voilà dont qui trouvait siège à sa mesure, à la terrasse d’un café populaire.

Et la splendeur de cette demoiselle s’accaparait toute l’attention de l’assistance, même modeste et peu encline à s’enivrer d’avantage qu’une simple admiration éphémère. Quoique la belle à la traine d’orée captivait un jouvenceau qui devait bien avoisiner son âge. Assis à l’écart, plongé dans une légère pénombre sous couvert d’une ombrelle commune à ces tables, le gringalet s’avérait si discret, réservé, effacé. Ce jeunôt  lui trouvait fière allure et sublimait déjà ce portrait fabuleux. Il lui dédiait l’égard timide, laissant chavirer son regard par instants afin de mieux la détailler sans paraître toutefois insistant ou mal luné. Puis il s’adonnait à son éternelle passion, griffonnant avec adresse sur un calepin le donnant d’aventure maigrichon. Sa petitesse lui servait à se terrer à l’abri d’un épais rempart de papier, lorsque sa frange épaisse n’avalait pas son air innocent et rêveur.

Mais l’artiste amateur craignait de s’aliéner ainsi sa muse de l’instant. Elle ne semblait fort heureusement pas croiser son regard niché dans l’œuvre, où la gravure crayonnée agençait des traits élégants, charmants, ni exagérés ou appauvris. Tout du moins d’après sa chaste estimation. Une mémoire prodigieuse était sienne, si bien qu’il lui était possible de restituer avec exactitude des proportions, des jeux d’ombres et de lumières ainsi que maints autres détails de ce genre de scène. Elle trônait dont là, en une toile modeste mariée d’une blancheur immaculée et d’une légère noirceur, un portrait des plus fidèles qu’il désirait lui dédier. Ainsi s’essayait-il à la gagner, le pas frémissant d’une nervosité palpable tout autant qu’il n’aurait su trouver les mots pour interpeler une jeune fille. Sa bouille rougie d’embarras n’intimait nullement confiance ni bravoure.

Soudain, voilà qu’un fieffé gredin bousculait ce frêle galant, sans vergogne, tandis qu’on s’avançait d’un pas décidé aux abords de la demoiselle. Lui n’avait que faire du malheureux qui allait embrasser la terre et se meurtrir éventuellement aux pavés de la terrasse. Sans doute une âme charitable s’en enticherait, tandis qu’une bien maigre foule grossie de passants se riait de lui, l’éhonté si sensible et désœuvré face à son croquis qu’on manquait de piétiner, faute de pouvoir l’accuser de voyeurisme. Le loubard quand à lui, tout bel éphèbe qu’il demeurait, dévoilait son tact cru ainsi qu’un phrasé de baratineur. D’autant qu’une lueur vile reluisait en ses prunelles de conquérant lubrique, souillant jusqu’à ce sourire supposé ravageur mais hélas empli de suffisance, d’arrogance consternante.

« Salut beauté. Qu’est-ce qu’une sublime fille comme toi fait toute seule ? »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Heartfilia Legacy
avatar

Fiche de personnage
Points d'XP:
0/2000  (0/2000)
Crystas: 0
Joyaux: 100
Heartfilia Legacy
Sam 7 Avr - 1:59







Compte-rendu du Personnage

[État actuel] : .
[Sorts en cooldown] : .
[Plage de dégâts] : 2-4 (base : 1-3)
[Passif] : Résolution.

Statistiques d'actions

Social : 0/20 - Charme 1/10, Commandement 1/10, Persuasion 1/10, Renseignement 1/10.
Force : 0/20 - Constitution 1/10, Combativité 1/10, Masse 1/10, Technique 1/10
Agilité : 0/20 - Discrétion 1/10, Equilibre 1/10, Vitesse 1/10, Souplesse 1/10
Education : 0/20 - Estimation 1/10, Magie 1/10, Nature 1/10, Ville 1/10
Initiative : 0/20 - Perception 1/10, Réflexes 1/10, Témérité 1/10, Anticipation 1/10

Inventaire

[Joyaux] : 1337.
[Manteau rapécié] : Très aguicheur, l'habit dévoile les formes imposantes de Ragnarok.
[Pugilat de main droite] : Ajoute 1-1 à la somme des dégâts (déjà comptés).

Maîtrise

[Relation avec Aquarius] : 5/10
[Maîtrise du Fouet] : 3/3







Un titre


Un sous-titre


   


  Cela faisait quelque temps que je n'avais pas pris de temps pour moi, après tout, les missions et les aventures se sont très vites enchaînées, et le conseil avait encore du mal à se relever des événements de la Tour du Paradis. En même temps, cela a affecté plus de monde qu'on ne le croit, quand je pense à ce qu'à du vivre Erza, j'espère que tout va bien pour elle..Tout le monde avait besoin de décompresser un peu. Natsu était à dormir où a défier les membre de la guilde en duel comme à son habitude avec Happy à ses côtés. Gray s'est retrouvé arrêté plusieurs fois pour exhibitionnisme et Erza savourait les meilleurs gâteaux de la ville. Quand à moi, je profitais de cette belle matinée pour faire quelque achats à Heart Kruz avant de m'installer sur une terrasse paisible.

Je restais songeuse devant ma tasse de thé, à me poser tout de même quelque questions, sur la suite des événements. Est-ce que tout ce bazar des derniers temps va s'aggraver ? Est-ce que nous allons avoir à faire à des ennemis encore plus dangereux ? Je ne sais pas, mais ce qui peut être sûr, c'est que nous y feront face !

Mes pensées firent interrompues par le bruit d'une chute et le rire de quelque passants, je regardais autour de moi et aperçut le jeune garçon au sol et une espèce de brute se rapprocher de moi et commencer à m'aborder avec un plan de dragueur à deux joyaux... Dommage pour lui, d'une part ce n'est clairement pas le genre d'homme qui m'intéresse mais en plus, je n'aime pas ce genre de personnes. Je me levais en ignorant tout simplement ce mec et me dirigeais vers celui qui se retrouvait au sol.


-"Eh, est-ce que tout va bien ? Rien de cassé ?






Dernière édition par Lucy Heartfilia le Lun 14 Mai - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Fiche de personnage
Points d'XP:
0/0  (0/0)
Crystas: 0
Joyaux: 0
Dim 8 Avr - 17:22


LA DAME DE CŒUR


Le bon, la brute, et la bimbo





Qu’elle audace, se devait dire ses larrons demeurés en arrière. L’indignation générale de ces loubards forçait presque l’admiration de leur leader, hélas il ne dénotait qu’un sinistre gredin pour le moquer de manière indiscrète. Le jeune freluquet ignorait tout de ses humeurs dévastatrices et colériques, lui qui le foudroyait prestement d’un regard noir en mortifiant plus d’un. Mais le sombre garnement semblait se ressaisir avec pareille fulgurance, laissant s’évanouir sa frustration afin de mieux aborder les traits grossiers d’un fieffé coquin aimant qu’on lui résiste. Comme s’il estimait sa proie si digne d’intérêt, en plus de rendre sa prise plus glorieuse et trépidante. Ou bien n’était-ce que par orgueil qu’il se refusait ainsi à admettre qu’il ne pouvait lui plaire et ne la ferait dont jamais sienne ? Le bougre se voulait bien mitigé à ce propos, la trouvant exquise d’être ardue à conquérir tout en le vexant de le dénigrer avec une telle indifférence insolente. Aussi son fugace accès de rage pouvait-il traduire quelque pulsion qu’il aurait très bien pu diriger à son égard. Mais il daignait lui pardonner son affront, à son sens.

Le piètre galant préférait d’avantage songer qu’elle le tentait, le testait. Il lui fallait dont renchérir et l’épater. Lui qui ne se souciait pas même de cerner ses attentes ni même sa personne en vérité. Au fond il ne jouissait que d’un physique, une façade voilant un cruel manque de nombres choses. Un autre que lui s’y serait pourtant adonné avec une attention des plus méticuleuse, mais ce frêle jouvenceau n’aspirait nullement à aborder ainsi sa muse. Ce dernier peinait à figer ses prunelles confuses sur ce joli minois aussi délicat que ces manières. La belle évoquait affreusement l’angélisme romancé qui l’avait nourri en sa tendre enfance. Si bien qu’il ne pouvait que s’ébahir d’un léger air ahuri tandis qu’il espérait éluder le croquis qu’arborait copieusement son calepin. Sans doute de crainte qu’elle ne s’en saisisse. Le phénomène pouvait d’ailleurs survenir, ce presque nain s’étant trahit en y rivant son regard un petit instant. Mais alors qu’il allait souffler mots afin de rendre grâce timidement à cette trop bonne âme, l’ombre de son détracteur jaloux revint gâcher la scène. La beauté lui faisait dos, il l’admirait avec insistance tandis que le gérant le toisait méchamment. La présence d'une maigre bande de truands intimidait le reste.

« Laisses tomber ce minus, c’est une fiotte doublé d’un voyeur. Un homme, un vrai, saura mieux te traiter. »

Revenir en haut Aller en bas
Heartfilia Legacy
avatar

Fiche de personnage
Points d'XP:
0/2000  (0/2000)
Crystas: 0
Joyaux: 100
Heartfilia Legacy
Sam 28 Avr - 18:59
Aucune réponse venant du jeune homme au sol ? Peut-être était-il sonné par sa chute bien que cela m'étonnerait grandement. Mais je n'allais pas non plus le brusquer pour qu'il me réponde, j'ai beau me soucier des autres je n'ai pas non plus envie de les brusquer. Je regardais autour de moi et essayais de rassembler ses affaires qui s'étaient retrouvés éparpillés : Un crayon, une gomme ainsi qu'un calepin repli de différents croquis. Je ne faisait pas attention à ce qui était dessiné exactement, même si un a attiré mon attention, à ce que je vois, celui-ci s'amusait à me dessiner. Il avait un bon coup de crayon, même si en vrai, je préférerais qu'il me demande plutôt que le faire dans son coin, car bon, jouer les modèles des fois ça peut donner l'air d'être une star super connue mais bon, je digresse. J'avais un autre point plus important à régler avant

L'autre pseudo dragueur à deux balles revenait à la charge. "Laisse tomber ce minus, c'est une fiotte doublé d'un voyeur" ou encore "Un homme, un vrai, saura mieux te traiter". Il avait raison, un vrai homme pourrait m'apporter un meilleur traitement, mais quand j'entends ça premier qui me vient à l'esprit c'est Elfman, qui cherche toujours à être "Un vrai homme". Le mec en face de moi était juste un homme banal parmi tant d'autres qui est obligé de rabaisser pour se sentir important, rien de grandiose.

-Je ne sais pas ce qui est le pire entre quelqu'un qui matte dans son coin et quelqu'un qui est obligé de rabaisser quelqu'un de plus faible pour se donner de l'importance. "Un homme" dis tu ? Je ne vois qu'un lâche qui joue les gros durs donc cherche pas, je ne suis pas intéressée

Par contre je crois que c'était une mauvaise idée de l'envoyer balader comme ça, je crois que ça pourrait vite mal tourner.... En espérant que ça finisse pas en bagarre


Dernière édition par Lucy Heartfilia le Sam 12 Mai - 1:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Fiche de personnage
Points d'XP:
0/0  (0/0)
Crystas: 0
Joyaux: 0
Mar 1 Mai - 21:59


LA DAME DE CŒUR


Le bon, la brute, et la bimbo





[justify]Les dires cinglants de la beauté des blés empourpraient le grand dadais qu’une humiliation nouvelle et publique finissait d’agacer, tandis qu’un brin de bonhomme souffrait de palabres dures à son encontre. Ce chétif chenapan d’artiste amateur incompris s’en voulait de l’avoir ainsi vexée. Il n’avait d’ailleurs pas retrouvé ses biens, tout abasourdi par ces propos. Et la jouvencelle s’imaginait-elle qu’il allait chouiner, larmoyer ? Il s’y serait sans doute adonné à l’abris d’un rempart de papier en lui faisant dos pour mieux s’éloigner et fuir sa honte, mais hélas il demeurait bien figé sottement, pétrifié par la stupeur de cette verve mélodieuse. Malgré tout, il n’en voulait qu’à lui de n’avoir pas su l’aborder avant toute chose. Là il en oubliait la funeste présence d’un bien grossier personnage, lui qui foudroyait ses lascars pris de rires étouffés. Avant d’extraire des lames miniatures mariées de noir et de blanc, d’ordinaire voilées par le veston lui battant les flancs des hanches, et glissées à sa ceinture. Ces ridicules cure-dents irradièrent en hâte, puis trouvèrent une envergure adéquate, celle de véritables armes.

« Tu vas regretter ces paroles, ma jolie. Une bonne correction t’apprendra le respect ! »

Voilà que la clientèle pensait se dérober à la farce qui n’amusait plus grand monde, tandis qu’on pouvait même leur intimer de détaler et qu’un brave gérant d’établissement était aux prises avec des subalternes dénués de facultés magiques, qu’il n’aurait trop de mal à déflaquer de part sa stature un brin imposante. Mais alors que le malandrin comptait abattre l’une de ses drôles d’épées et que la donzelle s’essayait éventuellement à esquiver cette large garde circulaire dirigée vers sa figure, si l’envie ne la prenait pas de garder ses distances en plus de mander l’évacuation de la terrasse à demie bondée ; un inconscient nabot espérait se racheter de sa conduite blessante pour la jeune fille, sa muse. Le voilà dont qui bondit sur une chaise puis une table en fer blanc, avant de s’élancer prestement entre l’ignoble prédateur et sa jolie proie. Le beau geste témoignait abnégation et sottise dans l’excédent d’héroïsme, il n’avait décidément pas l’âme d’un prince de fable ni même les facultés de défendre convenablement la belle. Malgré tout, il lui épargnerait peut-être une blessure quelconque. Et l’autre vaurien ne se priverait guère de le balayer brutalement si possible, à moins qu’on ne daigne s’enticher d’aventure du pauvre bougre.





PS : Imagines qu'il donne un coup comme s'il frappait avec un poing américain, la lame est tournée vers l'arrière. Ce qui ne coupe pas mais donne une sorte d'uppercut au lieu d'un crochet du droit (pauvre nain). A toi de voir quel déroulé tu préfères parmi les propositions (si tu as mieux, ne te gênes pas).
Revenir en haut Aller en bas

Fiche de personnage
Points d'XP:
0/0  (0/0)
Crystas: 0
Joyaux: 0
Mar 1 Mai - 21:59
Le membre 'L'érudit errant' a effectué l'action suivante : Faire une action


'Attaque Rang D' :
Revenir en haut Aller en bas
Heartfilia Legacy
avatar

Fiche de personnage
Points d'XP:
0/2000  (0/2000)
Crystas: 0
Joyaux: 100
Heartfilia Legacy
Sam 12 Mai - 0:59
Pourquoi j'ai provoqué ce gars déjà ? Au lieu de le rembarrer tranquillement, le voilà qu'il se mets à vouloir attaquer maintenant ! Aujourd'hui c'était censé être une journée calme et tranquille... Enfin, je dis ça, mais en vrai je ne pense pas que changer ma manière de lui adresser la parole aurait changé quelque chose après tout, on dirait bien le genre de lascar à forcer la main de n'importe quelle fille pour son intérêt personnel et rien que ça je ne pouvais pas l'accepter. Et puis, une journée normale quand on est mage de Fairy Tail je crois que ça ne colle pas vraiment.

Je n'avais pas eu le temps de me rendre vraiment compte de ce qu'il se passait, j'ai vu cet homme faire un magnifique geste pour me frapper, je me tenais prête à tenter d'esquiver quand je finit par me rendre compte que le petit de tout à l'heure s'est mis entre nous deux pour encaisser le coup. Pourquoi ? Il n'a rien à voir là dedans, et s'est déjà fait importuner par ce grand idiot, pourquoi il a décidé de faire ça ? Je voulais voir si il allait bien mais au vu de la situation, je ne pouvais pas me permettre de prendre le risque de me prendre un coup gratuitement juste pour vérifier son état, le mieux était de neutraliser l'ennemi rapidement, je sorti dont mon fouet, plus efficace pour faire mal sans avoir à invoquer d'esprit, un bon coup au visage ça devrait le calmer.

-"C'est plutôt toi qui va regretter le fait de s'attaquer aux autres"

Je finit par lâcher un gros coup de fouet sur le visage de cet énergumène en prenant bien sûr en compte la foule autour de moi qui commençait à braquer les regards sur ce début de combat. J'espère juste que ça ne va pas mal tourner, après tout, je ne sais même pas si celui-ci est mage ou non.  Et franchement j'espère que non.


HRP:
 


Dernière édition par Lucy Heartfilia le Sam 12 Mai - 1:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Fiche de personnage
Points d'XP:
0/0  (0/0)
Crystas: 0
Joyaux: 0
Sam 12 Mai - 0:59
Le membre 'Lucy Heartfilia' a effectué l'action suivante : Faire une action


'Attaque Rang B' :
Revenir en haut Aller en bas

Fiche de personnage
Points d'XP:
0/0  (0/0)
Crystas: 0
Joyaux: 0
Jeu 17 Mai - 15:53


LA DAME DE CŒUR


Le bon, la brute, et la bimbo





La façade d’une triste engeance s’effondrait tandis qu’il valdinguait au mobilier, le mensonge d’une trop laide figure s’écroulait dans le fracas de fer blanc qu’un frêle homme percutait. La gente dame triomphait avec une telle aisance, édifiante et admirable. Voilà dont une mage de Fairy Tail, susurrait stupéfait ce grand gaillard de gérant tandis qu’il achevait d’empaffer les canailles qui l’ennuyaient. Ces jeunes fripouilles ne valaient rien, du menu fretin pour la donzelle irréelle. Même le nabot qui peinait à se dresser dans le dos de la jeune fille n’était pas si frêle. Mais on ne saisissait guère qu’elle puissance était sienne. Si bien que chacun ignorait le potentiel du déflaqué humilié, oublié. La scène aussi fugace que poignante avait ainsi médusé l’assemblée. Une ovation timide s’élevait bientôt, de petites mains écorchées daignant déchirer ce silence insultant. Ce petit bout d’homme se tenait-là, niché au cœur de l’arène où nul n’y rivait prunelles, hormis peut-être la beauté des blés. Un sourire lui trônait aux lèvres malgré le frisson qui lui parcourait l’échine. Il se refusait à fléchir ou succomber à l’inconscience qui dégradait son assaillant évanoui, lui qui gagnait une balafre nouvelle à son palmarès, en travers du torse rouge. Du reste, le maigre public de la petite place enjouait enfin la faible clameur du garçonnet, noyant l’air d’un tonnerre d’applaudissements. Et si l’exploit minime ne redorait guère le blason de cette guilde ravageuse, l’héroïsme de la belle semblait de notoriété publique désormais, La foule scandait son appartenance et lui rendait grâce, surtout près d’elle, au détour d’une bouille larmoyante. L’amoché artiste aurait même pu s’éprendre d’elle. Mais si on aurait tôt d’aller quérir la garde, le nabot lui contemplait niaisement sa muse en serrant son calepin. « Mille merci, gente dame. »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Royaume de Fiore :: Sud de Fiore :: Magnolia-